Chronique d’une mère méditerranéenne

La chronique d’une mère méditerrannéenne qui a choisi de protéger ses enfants victimes d’un lynchage, depuis 24 ans en 2016, pour les dépouiller de la succession de leur père pourtant légitime :

Le premier notaire BERANGER organise le vol des biens, et le second KOSMALA en assure la vente. On est de la famille ! Peu importe les actes authentiques, les héritiers, enfin pas tous ; on prend des biens aux uns pour les donner aux autres. Pas de risque : le téléphone arabe a bien fonctionné, les complicités sont en place. La chambre des notaires sera pour toujours reconnaissante au prédateur de service, et ils étaient rares en 20 ans à prendre le risque de servir d’éponge vivante, sauf un retraité égaré Henri MONTAGNE…

Ne protestez pas car vous allez être lynchés ; la justice veille et elle enquête ! Vous pensez, car vous avez dans votre longue vie fréquenté au moins 3 offices notariaux dignes de ce nom, qu’elle se consacre à la recherche de la vérité. Exemple : le commissaire de police de Montélimar interroge le fils, à la demande du procureur Jean-Pierre NAHON, pour connaître son niveau scolaire (sic).Ce procureur qui nous a adressé une lettre non signée avec des destinataires hasardeux et de faux articles du code pénal (90 et 91) s’étonne d’une réponse cinglante. A-t-il l’habitude d’adresser des lettres anonymes ?

Moi, la mère, auditionnée 7 heures en 4 fois dont une par la police judiciaire à la demande de la juge d’instruction Sophie MURRACCIOLE pendant que le notaire BERANGER, mis en examen, n’avait pu, lui, être interrogé pour cause de trecking au Népal. Qui se renseigne sur mes biens et sur mes comptes en banque ? Et notre avocat, Jean-Louis BARTHELEMY qui bloque les ordonnances de taxe disant à l’expert que les enfants ne voulaient pas payer le rapport d’expertise pendant que l’avocate de la veuve Cécile JULLIAN-PALETIER prenait le temps de le trafiquer comme elle en a l’ habitude, en y remettant les faux retirés par l’expert sous forme de dires ET MEME DES FACTURES PAYEES 6 MOIS AVANT LE DECES. PREMEDITATION ?

Visiblement, on les agace. Brigitte PRUD’HOMME, relai de BARTHELEMY devenu invisible,nous injurie, ce qui fait dire à Corinne : « heureusement que la peine de mort n’existe plus car c’est nous qui serions condamnés » !

Et si nous parlions du mobilier de la maison équipé depuis le décès chez Emmaüs en vue de l’expertise ; la veuve Nicole GOMBERT-GARCIN se doit d’être pauvre ! Elle assigne les enfants en juin 2008 sous 15 jours, article 1149 filiation et subsides, car non seulement ils ne sont peut-être pas les enfants de Jacques GARCIN, mais ils lui doivent nourriture et frais de deuil (courrier BERANGER). Je souhaite à toutes les veuves le même train de vie !

De la justice, que nous avons quittée en 2006, et à force de fréquenter les tribunaux pour notre réseau memejusticepourtous, j’ai retenu que les avocats ne sont que des guignols en robe qui prennent leurs clients pour des cons. Les 7 témoins cités par Xavier, mon petit fils, ont été récusés par la juge d’instruction et la greffière sans autre motif que l’arbitraire. Dans ce département où tous les imposteurs sont drômois, quels exemples pour la société civile !

Je cite DE MONGOLFIER : « il faut donner des noms pour ne pas faire porter la responsabilité aux autres » et « parler est la meilleure façon de se protéger y compris des menaces ». Ce que nous faisons.

Cette histoire a fait deux morts. J’ai décidé que cela suffisait. La justice, complice du notariat, qui n’en avait même pas besoin, connaissant les antécédents dans ce département (tel père, tel fils), a la capacité, avec une légèreté incroyable, de retourner les situations en créant le délit d’être des enfants légitimes. Et les institutions de ce pays, surprises, restent muettes ou ne sont pas entendues.

Que la justice déraille, ce n’est plus un secret (affaire d’Outreau, affaire SEZNEC, affaires politiques…). Dans ce département nous avons été comblés. Depuis 2007 nous l’avons quittée. Elle ne veut pas nous lâcher. Sa spécialité : faire durer les procédures le plus longtemps possible pour ruiner les gens en leur faisant croire qu’ils seront enfin entendus. Nous avons perdu toute illusion et c’est pour cela que nous avons ouvert ce site. Comme la conclusion tirée par cette bande de voyous conventionnels, animée par la veuve, version apprise par le précédent président de la chambre COMBE-LABOISSIERE est : les enfants sont cons et pauvres, donc abusons d’eux « prenez un avocat pour voir si la justice peut vous accorder quelque chose » ; en 2012 ! Il n’a pas pris la peine de lire le dossier.

BADINTER affirme aujourd’hui que des français n’ont pas accès à leur droits fondamentaux ; on continue à embastiller dans ce pays dont la réputation « pays des droits de l’homme » n’est plus qu’une coquille vide.

Christiane TAUBIRA, garde des sceaux, a mis en place 5 ateliers les 10 et 11 janvier 2014 : « la justice au 21e siècle ». Ce serait vraiment trop beau pour que ces réformes soient votées en 2014.

Le conservateur des hypothèques de Valence, Bernard PASCAL, a laissé la place à André GUEUGNON qui, le 10 février 2014, nous adresse pour la 4ième fois le document trafiqué qui porte 3 numéros. Sur les conseils du vice président du Sénat , nous avons sollicité les compétences de la commission d’accès aux documents administratifs, dite CADA, pour que l’on nous explique pourquoi on nous refuse les actes de disposants et de donateurs qui ont dû être publiés à notre insu, à condition qu’ils existent !

Dans ce pays où la CONSTITUTION est devenue une JUNGLE où l’on ne respecte rien, si les réseaux mafieux ne vous donnent rien pour réparer les dommages subis, vous êtes heureux quand ils ne vous prennent pas tout ce qui vous appartient. Combien se retrouvent à la rue après des procédures civiles, au départ anodines ?

Les recours contre ces procédures iniques conduisent à des impasses pour gagner du temps, monter les membres d’une même famille les uns contre les autres. Mon fils, qui avait pris Naceur DERBEL comme avocat, a failli en faire les frais, ce fourbe lui inculquand, je le cite, »de se désolidariser de sa mère et de son neveu ». Voilà qui en dit long sur la traîtrise des avocats, qui n’oublient pas de s’enrichir au passage.

Il a fallu beaucoup d’amour pour résister à la mort des uns, à la défiance, à l’imbécilité de tous ces commis de l’état qui, lorsqu’ils marchent dans la rue, devraient avoir honte de profiter encore d’une liberté qu’ils ont volée.

2015

J’éprouve un tel mépris pour ces gens là que j’ai envie d’inventer des injures qui correspondent à leur comportement de prétentieux , de lâches, de vendus, de moins que rien, comme l’employé à lunettes rondes et le chef de contrôle qui étaient for à propos en congé lors de nos deux dernières visites à la conservation des hypothèques .Pourtant les 2 étaient présents à chaque refus de nous donner des documents inexistants enregistrment du 12 janvier 2011 où Marc CASTEL nous affirme « mais ils ont touché leur part! »Qelle part? Pas d’acte, pas de signature , notaire MONTAGNE pas vu!Quelle malchance d’être tombé dans pareil département où les minables pullulent.

Apprendre enfin, le 23 février 2015, que les actes de disposant n’existent pas et que , même la succession de Corinne en 2004 a été gangrénée par le notaire PIQUEMAL, au point que Xavier garde l’impression que ni sa mère ni lui n’ont eu une existence ! Et moi qui ai servi de cible à cette organisation mafieuse.

J’ai espéré, après ces 2 jours passés à Paris avec Christiane TAUBIRA, en janvier 2014, que ses réformes de la justice, résultant d’un énorme travail, pourraient ressusciter cette institution en perdition.

J’ai cru à l’étude du rapport de Jean-Louis NADAL publié le 7 janvier 2015, commandé par le Président de la République, qui ouvre des perspectives sur la probité, l’impartialité et l’efficacité, qui serait une respiration dans ce monde d’escrocs qui asphyxie le pays.

Extrait du rapport Nadal page 58 Extraits de presse